2010 :TOMPÉNA : VERS L’AUTONOMIE

Burkina 362

Le trait d’union entre ces deux projets, qui justifie que nous les proposions ensemble, est le souci constant de l’A.S.P.A. de promouvoir la formation. L’O.N.U. en 2000 en faisait un des « objectifs du millenium » : nous sommes avec ces projets au point de rencontre des préoccupations « locales » et « globales ».

Le Burkina-Faso est engagé dans cet effort tous azimuts de formation : alphabétisation, scolarisation primaire et secondaire du plus grand nombre, formation technique… sont des priorités nationales.

– Accompagner vers l’autonomie la Ferme-école de Tompena

Aujourd’hui, la 2nde promotion de la Ferme-école de Tompena achève son année de formation. La première promotion s’est fédérée en une association qui va bientôt faciliter l’installation de ces élèves. Ce réseau naissant qui se tisse autour de la Ferme-école, consolide son travail et son image.
Citée comme un exemple à l’échelle du pays, la Ferme-école demeure instable : le film « Tompéna » réalisé pour notre association par Alain Deloffre, dont vous pouvez découvrir des extraits sur notre site, rend compte de ses forces et de ses faiblesses.

A l’occasion de notre visite de février 2010, le Père Lazare Somé nous avait demandé, devant la promesse faite par d’autres partenaires français de financer l’eau et l’électricité, de réorienter notre projet vers la construction d’un second bâtiment pour accueillir les élèves. Il y consacrera les 8000 euros remis en août. Malheureusement l’engagement pris pour l’eau et l’électricité est resté sans effet : le problème reste entier !

Aujourd’hui, pour la Ferme-école, autonomie rime avec électrification. Sans électricité, pas de conservation des produits vétérinaires et des productions agricoles, des loisirs réduits à très peu de choses pour les 30 personnes qui vivent sur le site. L’électrification redevient notre objectif.

Publicités