URGENT : OPÉRATION « RATION À EMPORTER 2022″

Bonjour à tous, les temps sont difficiles au Burkina Faso. Nous recevons très régulièrement des nouvelles préoccupantes liées à la crise climatique, sécuritaire et sanitaire que traverse le pays. Les tensions internationales impliquées par le conflit en Ukraine ont aussi des répercussions directes sur la vie quotidienne d’un très grand nombre de Burkinabés, notamment en brousse où l’insécurité alimentaire menace. Dans ce contexte d’urgence, nous nous permettons de faire une nouvelle fois appel aux initiatives de générosité en relayant la demande de notre ami Amadou Bakouan, en charge de l’école de Kari que nous soutenons depuis des années en assurant la cantine pendant les périodes scolaires.

Le projet est intitulé « RATION À EMPORTER 2022« . Il s’agit, pendant les mois de juillet et août (période où les enfants sont en vacances), d’assurer au moins un repas par jour aux élèves de l’école de Kari A.

Voici ce projet établi par A. Bakouan.

Merci d’en prendre connaissance et d’y participer. Les dons sont à adresser à l’adresse suivante :

ASPA, 239 avenue de la lanterne, 06200 NICE

PROJET : RATION À EMPORTER 2022

Projet de cantine scolaire pour les élèves de l’école de Kari A 

pendant les grandes vacances de l’année scolaire 2021-2022

Le Burkina Faso est confronté à une crise humanitaire sans précédent liée à l’insécurité et aux conflits communautaires, aux aléas climatiques et les effets négatifs de la maladie du coronavirus. 

La détérioration rapide de la sécurité dans le pays a engendré le déplacement interne de plus de 1. 300 600 personnes et la fermeture de plus de 3280 écoles, ce qui représentent 13,09% de l’ensemble des structures éducatives. Sont concernés 511221 élèves et 1901 enseignants (sources gouvernementales – Janvier 2022). Aujourd’hui, dans le pays au moins une école sur sept est fermée.

En outre des précipitations anarchiques et des déficits hydriques supérieurs à la moyenne ont nui à la production agricole de la campagne céréalière des régions de sud-est et de l’est du pays jadis considérées comme greniers du pays. Selon la FAO, en 2021 les inondations, les périodes de sécheresse, le coût des intrants et de l’engrais, les chenilles légionnaires d’automne (plus de 43500 hectares infestés), les attaques des oiseaux granivores ont entraîné une baisse des récoltes vivrières de 9 à 26% dans le pays. Selon les mêmes sources plus de 3 millions de personnes au Burkina Faso vivent en insécurité alimentaire aigue pendant les mois de juillet, août et septembre. Comme si tout cela ne suffit pas, voici que la guerre Russie-Ukraine vient enfoncer le clou en nous précipitant dans une inflation des prix sur les produis alimentaires et pétroliers.

Les élèves de l’école de Kari A qui bénéficient depuis plusieurs années d’un repas par jour durant l’année scolaire grâce à la cantine scolaire financée par l’ASPA sont plongés dans un désarroi total avec les vacances qui s’annoncent bientôt. La nourriture est considérée pour nous comme le premier médicament. En témoigne l’amélioration de la santé des élèves avec l’existence de la cantine à l’école. Au regard de la situation difficile que vit le pays, nous sollicitons auprès de vous la reconduction de la cantine scolaire par une opération spécifique : « Ration à emporter  2022 ». En effet avec 10 kilogrammes de maïs dont le coût est d’environ 5 euros, l’ASPA garantirait à chaque enfant un repas de 0,16 kg par jour pendant deux mois.

OBJECTIFS DU PROJET

  • Garantir au moins, à chaque élève de l’école de Kari A un repas par jour pendant les mois de juillet et août.
  • Assurer aux 492 élèves des vivres qui leur permettent de vivre pendant les 62 jours que durent les vacances.
  • Éviter à chaque enfant de faire plus de 24 heures sans avoir à manger pendant ces deux mois.