COMBAT CONTRE LE COVID-19 L’ASPA PORTE SECOURS AUX 462 ECOLIERS DE KARI AU BURKINA FASO

Le Burkina Faso à l’instar des autres pays du monde a subi la pandémie du coronavirus en 2020. Ainsi les autorités burkinabè ont ordonné le confinement du pays au printemps dernier et la fermeture des écoles à partir du 16 mars. L’école de Kari « A » située en zone rurale a vu ses élèves laissés à eux-mêmes.  Les responsables de l’ASPA, alertés et attachés aux résultats scolaires de ces élèves, mais aussi soucieux de leur donner les informations nécessaires à la prévention du covid-19,  ont pu mobiliser plus de 600 euros pour notre école.  Avec cette somme nous avons payé 78 annales, couvrant les besoins des élèves de la classe du Cours Moyen deuxième année (CM2) et une vingtaine de cartons de savon. Ainsi le dimanche 5 avril 2020, les annales ont été remises aux intéressés et les savons distribués aux 462 élèves de l’école. Notons qu’avant de procéder à la distribution, une séance de sensibilisation sur les gestes barrières contre le covid-19 avec des affiches sur la pandémie a été menée.

Élèves, parents d’élèves, enseignants et moi-même, Directeur de l’école de Kari « A »,  à travers cet article témoignons de toute notre reconnaissance et de notre gratitude à l’ASPA et à ses partenaires pour ce geste qui n’est d’ailleurs pas le premier. En rappel, cette association apporte son soutien à notre école et à plusieurs autres écoles du Burkina Faso depuis quelques années à travers la dotation des cantines scolaires en vivres locaux, les parrainages scolaires,  la construction des latrines,  le don de manuels et fournitures aux écoles,  la prise en charge des enfants vivant avec un handicap. La liste n’est pas exhaustive.     

Vive la solidarité nord – sud !

Vive l’amitié entre les peuples !

Vive la France,  vive le Burkina Faso !

          Par AMADOU K. Bakouan

          Instituteur Principal ; DIRECTEUR de l’école de KARI « A », Avril  2020.

PARRAINAGES 2021

Chers amis,

Comme vous le savez, le Burkina-Faso traverse en ce moment une crise sans précédent. Sa population est fragilisée par le coronavirus, par l’exode devant les attaques terroristes et par les mauvaises récoltes. 

Sur le terrain scolaire, les enseignants ne sont plus régulièrement payés par un Etat lui aussi fragilisé et le nombre d’enfants à aider est de plus en plus nombreux… 

Cette situation affecte les parrainages car les écoles sont en situation d’urgence. La lettre (jointe) du Père Jean-Boniface SOMDA explique bien que les familles s’appauvrissent et ont de plus en plus de mal à payer la scolarité. 

 

Le besoin d’aide dépasse largement celui des élèves parrainés alors qu’il est indispensable de continuer à accueillir TOUS LES ENFANTS.
Ainsi, il faudrait aider davantage de familles, et pas seulement celles des enfants parrainés, c’est-à-dire répartir plus justement l’aide apportée.

Les écoles ayant, plus que jamais, besoin de soutien, l’ASPA vous propose une nouvelle formule:

1- Les enfants parrainés continuent à être scolarisés, mais le parrainage ne sera plus nominatif.

2- L’argent des parrainages est versé à un fonds commun de solidarité, géré par le Directeur Diocésain de l’Enseignement Catholique de Diébougou qui s’engage à donner des nouvelles des écoles au moins deux fois par an et à nous envoyer des photos des écoles.

3- Ce fonds est destiné à aider toute famille dans le besoin et à maintenir le fonctionnement des six écoles que nous accompagnons.

La priorité n’est-elle pas de maintenir autour de Diébougou les écoles ouvertes pour assurer l’enseignement, l’accueil et la sécurité des élèves, voire la distribution de l’unique repas quotidien des enfants ?

Nous voulions vous informer de manière transparente de cette modification et essayer de vous convaincre de renouveler votre parrainage dans ces conditions nouvelles. Le montant reste inchangé (35€à payer par chèque à l’ordre de l’ASPA et à envoyer à l’adresse figurant sur le formulaire ci-joint).

 

Le lien personnel si fort avec l’enfant deviendra un lien plus large avec l’école au bénéfice d’un plus grand nombre. 

Nous vous remercions de votre compréhension, de votre confiance et de votre fidélité.

Bien solidairement,

Elisabeth Janin et le bureau de l’ASPA

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DÉCEMBRE 2020

L’assemblée générale de l’association s’est tenue à l’Institut Stanislas de Cannes le samedi 5 décembre. Occasion pour l’équipe, après la prise de connaissance des nouvelles venues du Burkina Faso et l’adoption du bilan moral, de tracer les nouvelles perspectives : reconduction du projet relatif à la construction de collèges, poursuite des efforts de soutien aux écoles (équipements, latrines, etc.), nouvelles ambitions pour les parrainages. Plus de détails à venir.

100 % UNE AMBITION EN AFRIQUE

Nous avons le plaisir de mettre en ligne notre dernier film 100 % (8 minutes) consacré à la construction de nouveaux collèges dans le diocèse de Diébougou. Il a été réalisé à la suite de notre dernier voyage en février 2019, dans un but d’information et d’encouragement à la réussite de notre projet pilote : DE l’ÉCOLE AU COLLÈGE, DU COLLÈGE AU LYCÉE.

BON FILM !

AD