ESPOIR

Ce n’est pas facile. Comme nous l’avons dit récemment, la situation au Burkina Faso reste préoccupante et, comme diraient d’autres, une « intersectionnalité » de problèmes rend la vie quotidienne pour le moins précaire. Nos partenaires du côté de Diébougou, de Dano ou de Kari nous en rendent compte régulièrement tout en se multipliant pour assurer l’essentiel : maintenir les écoles ouvertes, assurer les repas des cantines, poursuivre l’aménagement des locaux, créer de nouvelles infrastructures, maintenir le lien social c’est-à-dire relier

Avec l’ASPA, nous nous inscrivons dans cette éthique de l’action. Le dernier trimestre printanier a été l’occasion d’une mobilisation effective dans les établissements du diocèse niçois toujours fidèles à l’association. Saint Joseph Carnolès, une fois de plus, donne l’exemple avec une opération bol de riz des plus remarquables, Stanislas de Cannes n’est pas en reste avec tout le concours de ses jeunes talents, Stanislas de Nice, dans le cadre de la journée Laudato si, rassemble ses élèves pour découvrir le Burkina par l’image, le jeu, les objets et collecter des fonds.

C’est modeste et c’est essentiel.

Que les quelques images qui suivent soient l’expression de nos remerciements comme de notre espoir. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s